logo
Select Sidearea
Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
 

Rétro : l’arrivée de la laverie automatique

L’histoire de la laverie automatique : rétrospective

Si le lave-linge est un appareil ménager aussi commun qu’un réfrigérateur, il n’est pas présent dans tous les foyers pour différentes raisons. Pourtant laver son linge comme ses vêtements est une vraie nécessité quotidienne, c’est pourquoi on voit l’essor massif des laveries automatiques et également des services de pressing. Laver son linge est donc un acte commun qui prend ses racines bien avant JC.

Les lavoirs publics, les prémices des laveries automatiques

On peut considérait que les racines des laveries automatiques se retrouvent dans les lavoirs publics installaient dans les villes et villages. Les lavandières lavaient le linge dans cet espace aménagé et couvert. Les femmes s’y retrouvaient au moins une fois par semaine et discutaient des informations de la région. C’était un vrai lieu social, mais aussi un lieu où les gestes précis de toutes ses femmes ont inspiré les futures machines à laver. Les lavoirs vont progressivement disparaître avec l’arrivée de l’eau courante dans les foyers.

Dans les années 1800, Nathaniel Briggs dépose un premier brevet pour une machine à laver. On versait de l’eau chaude dans une cuve et il suffisait de faire fonctionner une manivelle pour laver et essorer le linge. Dès les années 1900, la machine se modernise, le tambour apparaît, le moteur électrique vient faire fonctionner le tout.
En 1937, John Chamberlain invente une machine qui permet de laver, rincer et essorer… c’est la première machine automatique pour laver le linge.
Au début des années 50, les machines à laver coûtent bien trop cher pour les foyers, c’est donc l’apparition des laveries automatiques dans toutes les villes européennes.

Puis, au fil des années, les foyers installent des machines à laver particulières, mais les laveries automatiques demeurent, car elles servent aux personnes n’ayant pas de machine ou souhaitant laver de gros volumes ou de grandes pièces de linge. Ces laveries automatiques sont comme les anciens lavoirs des lieux où les gens se croisent, car il faut une moyenne d’une heure pour un lavage et un séchage du linge. Sur ce constat, nombreuses sont les laveries qui sont devenues des lieux de restauration proposant ainsi un espace café et librairie pour faire patienter les clients.

Si la laverie automatique est un service qui soulage le quotidien de nombreuses personnes, cela reste quand même une corvée qui demande du temps. Et si la solution se trouvait chez les nouvelles formules des pressings ?

L’évolution des pressings pour un service proche des buanderies collectives

Les services d’un pressing sont souvent en opposition avec une un salon lavoir, car vous déposez votre linge et les employés du pressing s’en occupent et vous le récupérez dans un délai plus ou moins long. Aujourd’hui, le pressing propose des services similaires avec un avantage notable : plus besoin de vous déplacer ! C’est le cas de Zepressing, qui a mis en place une nouvelle formule : Washer ! Oubliez les heures d’attente de votre tour à la machine, les heures à patienter pour la fin d’un programme, un livreur vient récupérer votre sac de linge sale et vous le livre sous 48h lavé, séché et plié. Bien entendu, à la différence d’une formule pressing, Washer prend en charge le linge qui ne demande pas un traitement particulier (comme le textile délicat) et votre linge n’est pas rendu repassé. Avec des tarifs avantageux, ce type de prestation peut devenir une vraie alternative à la laverie automatique.

Avec la formule Washer, le linge est collecté, lavé, séché, plié et livrer en 48 h chrono à l’adresse de votre choix.

Alors, pourquoi s’en priver ?

 

simplifiez-vous la vie dès maintenant & gagnez un temps précieux :
téléchargez notre appli !